Zarbville

22 juillet 2008

ACCUEIL

Bonjour!
Alors voilà moi aussi je vais vous racontez ce qui se passe a Zarbville.
Alors quelques précisions, je joue uniquement avec les familles du jeu. Je n'utilise pas de hack ou insiminator. J'essaie donc de "respecter" le jeu... Bon petite rectification... lol... J'ai installé l'ACR qui permet des relations romantiques autonomes aux sims... C'est bien plus amusant ainsi...
J'espère que vous prendrez autant plaisir a me lire que celui que j'ai a écrire et jouer avec ces familles.
Merci.
Henel.

SOMMAIRE DES  EPISODES

Si vous aimez lire les histoires sims vous pouvez allez sur mon Portail qui regroupe toutes mes histoires.

Posté par henel à 15:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


23 juillet 2008

Pipette jour 1

1

Circée et son mari Lothaire, avaient une mauvaise réputation dans Zarbville. Ils se demandaient d'ailleurs pourquoi, n'ayant jamais fait ou dit quoi que ce soit de particulier.

Il est vrai que c'était un couple assez renfermé, préférant passé leur soirée a étudier la sciences et a testé des inventions toutes plus bizarres les unes que les autres. Mais jamais au grand jamais, ils n'avaient fait de mal a quelqu'un, tout au plus un chat ou l'autre avaient subit les tests de certaines machines, mais ils avaient toujours relâchés les bêtes après.

C'était donc pour ça qu'ils avaient décidé de passer une petite annonce afin de recruté un jeune assistant, non seulement pour lui apprendre les joies de la sciences mais aussi pour montrer a toute la ville qu'ils étaient des gens parfaitement normaux.

C'est avec beaucoup d'appréhension que Hector frappa la porte du manoir ce soir là. Mais poussé par sa mère qui ne voyait en lui qu'un bon a rien, il eu le courage de quitter sa famille pour prouver que lui aussi savait faire quelques chose de sa vie.

Seulement ce soir là il n'était plus vraiment sur d'avoir fait le bon choix.

2


Finalement, Hector fut agréablement surprit de l'accueil. Même si Lothaire était parfois grognon et Circée imprévisible, il se sentait bien là bas. Mieux que chez sa propre mère. Son job chez les Pipette consistait a essayer certaines machines. En général il ne se plaignait pas, les tests se passait bien la plupart du temps, et les rares fois où il y avait eu un problème, les talents de Circée en tant que médecin l'avait vite remis sur pieds.

3

Quand il s'ennuyait, en général quand il avait congé et que sa femme était partie au travail, Lothaire aimait bien regarder la vie des ses voisins. Certains appellent cela de l'espionnage, ou du voyeurisme, lui il prenait cela plutôt comme un savoir en plus a acquérir. La science est un domaine vaste, et l'étude de l'humain sims est une science fascinante. Surtout quand l'humain sims espionner n'est autre que Victor Lalouche, scientifique lui aussi. Les recherches de Victor ne l'intéressait pas, celui ci était plus intéressé par les aliens que par la vraie sciences, mais lui et ses frères étaient particulièrement passionnant, dans la mesure où adolescent ils avaient tout les trois des vues sur Circée, en particulier Victor  qui avait été le petit ami officiel de celle ci.

Ha que de souvenirs...

4


 

Les bagarres dans le parc pour les beaux yeux de la belle rouquine... Lothaire s'en est prit des raclées, mais au final c'est quand même lui qu'elle a choisit, pas ce binoclard de Victor, ou cet abruti de Pascal.

5


Circée... Carrière dans la médecine. Ce jour là elle est rentrée avec une promotion (interne) et une collègue Lou Gubre, née Lalouche... Et oui comme Victor, Pascal et Lazlo...

6


Lou a tenté de s'immiscer dans la conversation que Lothaire et Hector avait entamé.  Mais elle avait du mal a comprendre le fait que le nombre de bulle que pouvait émettre un poisson rouge dans un bocal soit plus important selon la forme dudit bocal...

Hector était fasciné par la théorie de Lothaire et faisait de son mieux pour essayer de comprendre ce phénomène lui aussi.

C'est un peu étourdie qu'elle décida d'aller rejoindre sa collègue dans le petit salon.

7


Lou s'installa dans le fauteuil très confortable  et tenta d'entamer une conversation avec celle ci.

-C'est très joli chez toi....

Tic-tac Tic-tac Tic-tac Tic-tac Tic-tac Tic-tac

-J'aime bien ces petites bougies sur la table... Elles viennent de chez Home and moquette?

Tic-tac Tic-tac Tic-tac Tic-tac Tic-tac Tic-tac

Heu... Bien fit Lou en se levant... Je peut savoir où est la salle de bain s'il te plait?

Tic-tac Tic-tac Tic-tac Tic-tac Tic-tac Tic-tac

-C'est bon je vais trouver toute seule...

Elle est vraiment bizarre cette bonne femme pensa Lou. Pourquoi elle m'a demandé de venir si c'est pour m'ignorer ainsi?

8

-Hooo salut! Fit Hector en croisant Lou.

-Heu salut... Hector c'est ça?

-Oui c'est moi... Hector Cobaye.

-Enchantée. Dit Lou avec un soupir de soulagement.

-Un problème madame?

-Non, c'est juste que l'atmosphère ici est si... Etrange.

-Ha? Faut aller chez ma mère! Là oui c'est étrange... mais ici c'est cool.

-Cool? Froid plutôt.

-Cool en anglais ça veut dire froid, plaisanta Hector.

-C'est vrai.. Vu ainsi, dit en souriant Lou. Mais je vais devoir y aller, vous m'excuserez devant Circée?

-Ho mais elle va avoir terminé son journal, elle sera déçue de voir que vous êtes déjà partie!

-J'ai beaucoup a faire chez moi, je suis désolée.

-Bien m'dame.

9


En raccompagnant Lou a la porte, Hector eu la surprise de rencontrer une voyante.

-Bonjour mon petit.

-Bonjour m'dame.

-Serais tu Hector?

-Ouaip m'dame.

-Ha bien, je suis une amie de ta maman, elle m'a demandé de passé te voir.

-Moi m'dame?

-Oui. Elle s'inquiète un peu pour toi. Tu a 24 ans et tu est toujours célibataire parait il?

-Heu ouaip m'dame.

-Et bien je vais arranger cela!

-C'est que...

-Non non! Pas de soucis, ta maman a déjà payer!

-Payer, m'dame?

-Oui pour un blind date...Tu va voir mon garçon je vais te trouver une jolie fille!

-Une fille?

10

-Ouiiiiiiiii.....

-Quoi m'dame?

-Je la voit!!!!

-Qui ça? Où ça?

-Là mon garçon, dans ma boule... Elle est parfaite!

-La boule?

-Non la fille! Attend je vais frotter!

-La fille?

-Mais non la boule!

La gitane frotta sa boule de cristal et c'est dans un éclair blanc qu'apparut la jeune fille.

11


-Holala ma tête!

-Heu... Bonjour... Dit Hector en tendant la main a la jeune femme.

-Bonjour! C'est toi mon rendez vous?

-Je ne sais pas m'dame.

-Je m'appelle Elsa Alioto. Holala que je n'aime pas ça...

-Quoi votre nom?

-Non cette façon d'apparaitre quand on est invoqué dans un blind date....

-Ha. Je ne sais pas c'est la première fois que ça m'arrive.

-Ravie d'être la première alors... Heu ton nom?

-Hector... Hector Cobaye.

-Ho comme l'animal?

-Non comme Cobaye..

Elsa s'esclaffa. T'est un marrant toi! Tu me plait bien!

-Merci mais y'a un petit soucis..

-Ho je vois, je ne suis pas ton genre... Ce n'est pas grave...

-On peut être ami? Demanda Hector.

-Oui! Bien sur... et je vais t'avouer Hector... je ne suis pas très punk...Mais t'est sympa!

12


Pendant que Hector faisait connaissance avec Elsa, Lothaire était retourné sur le toit observé ses voisins...

C'est alors qu'apparut essoufflé mais furieux Victor Lalouche.

-Ça te prend souvent de nous espionner dit donc Pipette?

-Moi?

-Fait pas l'innocent! J'ai vu le reflet du soleil sur ton télescope! T'essaye de savoir où en sont nos recherches sur les aliens c'est ça?

13


-Moi? Mais non je m'en fiche de tes aliens!

-Alors pourquoi tu nous espionne hein???

-Je ne vous espionne pas!

-Menteur! T'arrête maintenant! Ok?

-Je suis encore libre de faire ce que je veux Lalouche!

-Ha oui? Que je ne t'y reprenne plus! Vieux vicelard!

14


-Hé salut Hector! T'aurais pas vu mon frangin par hasard?demanda Pascal ami depuis toujours d'Hector.

-Si! Il est passé en courant... Il est bizarre dit donc!

-C'est juste qu'il faudrait que ton patron se fasse plus discret quand il regarde chez nous.

-Y'a rien a voir chez vous!

-Faut croire que si... Mais bon on va pas se prendre la tête hein?

-A propos de se prendre la tête, dit Hector, tu sais ce que me mère a fait?

-Non, vas y fait moi rire!

-Elle m'a envoyé une voyante pour me trouver une fiancée!

-Non... Incorrigible ta mère, elle a toujours pas comprit?

15

-T'est venu avec ton frère? Attaqua Lothaire en voyant Pascal.

-Non... Enfin oui...Mais non!

-Je vois que vous avez toujours autant d'intelligence chez les Lalouche! Même pas fichu d'aligner deux mots a la suite!

-Je ne suis pas venu avec mon frère!

-Tu viens faire quoi alors? Draguer ma femme?

-Hein?? Pascal se mit a rire. Dit donc Circée ça fait un bail qu'elle ne m'intéresse plus!

-Hector tu me met cette larve dehors ok? Dit Lothaire en s'en allant.

16


Lothaire alla rejoindre sa femme dans leur chambre.

-Non mais tu te rend compte ma chérie? Pas moyen d'être tranquille chez soi! Je me fais agresser par Victor et puis Pascal qui vient se taper l'incruste! Et comme par hasard les deux frères qui étaient amoureux de toi!

-Mon coeur, tu sais qu'il n'y a que toi! Et crois moi Pascal ne vient pas ici pour moi!

-Et pourquoi alors?

-Pour Hector.

-Hector?

-Tu est bête mon chéri... Si ce n'est pas sous un microscope tu ne remarque jamais rien!

-Je ne vois pas ce qu'il y a a remarquer avec Hector et Pascal?

-Laisse tombé mon chéri. Dit...?

-Oui ma belle?

-Je pensai a une expérience que l'on a jamais tenté nous deux.

-Une expérience? Dit il soudain très intéresser par ce que disais sa femme.

-Oui l'expérience d'être parent. Ce serait chouette non?

-Un bébé? Tu veux un bébé? Dit Lothaire étonné.

-Il est temps d'y penser avant que l'on ne soit trop vieux, mon chéri. Et ça mettrai un peu de joie dans ces vielles pierres.

-D'accord dit il simplement.

17

 

-Hector... Tu veux vraiment resté ici avec ces malades?

-C'est mes patrons et je suis bien mieux que chez ma folle de mère!

-Viens vivre chez moi! Mes frères ne seront pas contre.

-Je ne sais pas...

-Je croyais que tu m'aimais Hector!

-Ben oui mais...

-T'est qu'un couillon!

-Même pas vrai!!!

-Alors viens!

18


-Je vais y réfléchir. Dit Hector en l'embrassant.

 

Posté par henel à 01:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 juillet 2008

Lalouche jour 1

1

Les frères Lalouche étaient connu dans tout Zarbville pour leur passion commune pour les extra terrestre, leur seule et unique soeur ayant marié un alien, cela les conforta dans leur obstination à rencontre les hommes venu d'ailleurs.

Pascal l'ainé, avait déjà eu cette chance. Il en était revenu enceinte et avait mis au monde une ravissante petite fille qu'il appela Pouponne car il avait été assez surpris  par cette naissance.

Victor un peu jaloux de son frère décida de tout faire lui aussi pour se faire enlever. Maintenant qu'il savait que l'on revenait en un morceau (même deux puisque que enceinte) il trouvait cela vraiment trop génial pour ses études sur les aliens. Son souhait fut exaucé assez vite, car lui aussi fut enlevés par les aliens et rendu peut de temps a ses frères. Cependant,il ne savait toujours pas  si lui aussi avait été polynisé comme son ainé.

Lazlo, lui, plus prudent se contentait de rédiger un site internet sur le sujet, et  de retranscrire les expériences de ses frères. Il n'avait pas du tout envie de connaitre cela. De plus il avait le vertige, et monter en haut de l'échafaudage en bois l'avais toujours rebutés. Il était mieux les deux pieds sur terre, et si il devait avoir des enfants ce serait avec une simette, a la rigueur une simette alienne, mais il se sentait encore un peu jeune pour se caser réellement.

2

-Rassure moi Victor. Si toi aussi tu as un bébé, tu t'en occuperas où ce sera pour ma pomme?

-Je n'attends pas de bébé. Dit rageusement Victor en frottant sur une tache récalcitrante.

-Qu'est ce que tu en sais?

-Je n'ai pas de nausées, ni d'envie... Bref aucun symptômes. Quand je vois comme Pascal était malade, et chez moi: que dalle!

-Pascal a toujours été fragile... Mais bon... Moi j'aimerais bien qu'il s'occupe un peu de sa fille. Elle est mignonne, mais je ne suis pas son père!

-Il regarde la télé dans le salon, il attend Hector.

-Ha oui... Qui l'eu cru hein? Pascal homo...

-Moi ça ne me dérange pas, je trouve par contre qu'il a des drôles de gouts... Hector Cobaye... berk...

-Ça ne me dérange pas non plus... ce qui me dérange c'est qu'il a une fille et qu'il ne s'en occupe pas!. Bon d'ailleurs je vais aller la mettre au lit cette petite puce. C'est son anniversaire ce soir, il faut qu'elle soit en forme!

3

Victor rejoignit Pascal dans le salon, au moment ou il allait s'installé, une chose bizarre se produisit... dans un plop étrange son ventre se mit a grossir.

-Ha ben mince! S'exclama t'il.

-Chuuut j'arrive pas a suivre les commentaires du match!

-Mais Pascal! Tu as vu ce qui s'est passé?

-Ben oui, rien d'exceptionnel! Je suis passé par là avant je te rappelle!

-Non? C'est ça? Tu crois que je vais avoir un bébé?

-Je ne crois pas non, c'est sur... Et je parie pour une fille!

-Pourquoi?

-Parce qu'ils veulent que l'on fasse des filles tient!Et un conseil réfléchit au prénom avant car deux Pouponne, c'est pas génial.

-A propos , Lazlo râle qu'il doit s'occuper de ta fille tout le temps.

-Oui oui, fit distraitement Pascal en se dirigeant vers la porte, parce que on avait sonné.

4

-Hé! Salut toi! Dit Pascal en enlaçant Hector. Alors ils t'ont laissé sortir les zarbis qui te servent de patrons?

-Je ne suis pas prisonnier non plus. Je te l'ai déjà dit, ils sont cool.

-J'accorde le bénéfice du doute a Circée, mais pour Lothaire je ne suis pas d'accord...

-Faut le connaitre.

-Justement je le connait depuis toujours...

Tu entre? Ha oui t'étonne pas mais Victor a prit du bide.

-Non? Lui aussi?

-Et oui c'était prévisible.

-Et Lazlo il s'y met quand?

-A mon avis jamais il râle déjà qu'il doit s'occuper de Pouponne.

-J'aimerais bien la voir ta fille.

-Je t'en prie suis moi.

5

Pendant que Pascal présentait sa fille a Hector, un drame se jouait dans le jardin.

Victor n'ayant pas prit au sérieux les symptômes de sa grossesse, avait négliger de se nourrir correctement. Et c'est de faim qu'il s'écroula sous le nez de son petit frère.

Seulement a Zarbville tout le monde savait comment réagir face a une situation si tragique. Lazlo se leva et regarda la faucheuse, tomba a genoux et la supllia de ne pas emporter son frère.

La faucheuse a Zarbville est joueuse... La plupart du temps elle se laisse attendrir et propose le jeu « Dans quelle main? » Et cette fois là elle ne dérogea pas a la règle.

6

Lazlo remporta le jeu. Il ne cacha pas sa joie. Et de dépit la faucheuse remit sur pied le pauvre Victor qui se demanda ce qui c'était passé.

7

-Trop géant! S'exclama t'il!

-Hé ho! Frangin je te ferait remarqué qu'elle est toujours là! Fait gaffe avec tes réflexions, des fois qu'elle changerait d'avis.

Mais la faucheuse disparu l'instant d'après... mis a part une odeur désagréable qui persistait dans l'air, rien n'aurait su dire que quelques minutes avant elle se tenait là prête a emporté le pauvre Victor.

8

-Vient là petit frère chéri!Merci!!!

-De rien...Mais bon je suis le plus jeune, et j'en ai marre de devoir tout le temps veiller sur vous et vos gosses! Alors tu va me faire le plaisir de manger, prendre un bon bain et aller te coucher d'accord?

-Oui Lazlo... mais là tu réagit comme maman!Tu te souviens quand elle a sauvé papa la première fois?

-Oui je m'en souviens. Et vraiment j'aime pas faire ça. Elle fout les chocottes l'autre avec sa faux. Alors tu prend soin de toi d'accord? Sinon la prochaine fois je me casse en courant!

9

Pendant ce temps là, Pascal qui ne se doutait pas qu'il venait de risquer de perdre son frère, jouait aux échecs avec Hector.

-Pascal?

-Hum oui? Dit celui ci concentré sur le jeu.

-J'adore ta fille elle est trop chou!

-Merci.. mais dit ton cavalier il était déjà là?

-Oui, je ne triche pas moi! Dit Hector amusé. Mais... Ta fille... Enfin...

-Quoi ma fille? C'est une alien ça te dérange?

-Non! Bien sur que non! Mais... Tu l'élève tout seul et...Bon...

-Je ne l'élève pas tout seul, y'a mes frères... Enfin y'a Lazlo, car a l'entendre il est le seul a s'en occuper.

-Oui... d'accord... Dit Hector penaud.

-Quoi mon coeur? Un problème?

-Et bien... Tu vois... J'ai réfléchit et... Maintenant que j'ai fait la connaissance de Pouponne..; ça me plairait bien de vivre ici...

10

Pascal se leva si brutalement qu'il en renversa l'échiquier et les pièces s'éparpillèrent dans toute la pièce.

Il attrapa Hector et l'embrassa.

-Toi... Tu as viens de me dire le truc qui me fait le plus plaisir au monde!

-Je peux alors?

-Bien sur!

-Et tes frères?

-Ils seront ravis! Promis! Mais il est quelle heure?

Il regarda sa montre. Hola faut que j'aille au taf... Désolé tu t'installe , tu fais comme chez toi..; mais je suis bête! Tu est chez toi dit il avec un grand sourire!

11

Pascal arriva prés de la poubelle et fut étonné de ne pas voir la voiture qui devait venir le chercher.

-T'étais où? Lui demanda Victor.

-Ben dans le salon.

-Ha... Tu sais que j'ai failli mourir? Si y'avait pas eu Lazlo, tu m'aurais revu qu'en fantôme!

-Non? C'est vrai? C'est comment?

-J'en sais rien je ne me souviens pas!

-Ha oui t'étonne pas, mais Hector vit ici désormais!

-Voilà autre chose... soupira Victor.

-Quoi?

-Hector... Franchement...

-C'est mon problème. On s'aime et si ça ne te va pas c'est le même prix.

-Oui bon excuse moi. Je suis un peu perturbé avec tout ce qui m'arrive... Attendre un bébé et mourir le même jour, ça énerve.

-Il est génial Hector. Tu verras! Dit Pascal en se dirigeant vers la voiture qui était enfin arrivée.

12

A 18 heures, il était temps de fêter l'anniversaire de la petite Pouponne.

Lou était venue assister a ça, elle fut un peu surprise d'apprendre que Hector et son frère s'était mis officiellement ensemble, mais elle ne fit aucune remarque.

Pascal étant toujours au travail, c'est donc Hector qui s'occupa de l'anniversaire de la petite fille.

13


 

Quand Pascal rentra ce soir là il eu la surprise de voir son bébé transformée en jolie bambine.

-Ho mais tu sent bon!

-Oui c'est moi qui lui ai donné son bain, l'informa Hector.

-Ho, mais c'est une vraie maman que j'ai ramener à la maison moi!

-Arrête tu va me faire rougir! Plaisanta Hector.

-Non c'est sérieux, elle est propre, elle sent bon et tu va me dire que tu l'as déjà fait mangé?

-Oui tu n'as plus qu'a la mettre coucher. Je ne vais pas faire tout non plus!

Et pour la première fois depuis la naissance de sa fille, il alla la mettre au lit.

Posté par henel à 18:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

26 juillet 2008

Gubre jour 1

1

Dans la famille Lalouche, Lou la seule fille et ainée de la famille avait toujours aimé n'en faire qu'a sa tête. Comme épousé l'alien qui s'était écrasé un soir dans le jardin des parents, manquant de peu d'écraser le chien de la famille.

TP9 pour les intimes, fut d'abord intrigués que cette jeune terrienne s'intéresse a lui. En tant que polynisateur il ne connaissait que la version mâle terrienne, et c'est avec étonnement qu'il se découvrit beaucoup de goûts commun avec cette jolie blonde.

Ils se marièrent, le jour de l'anniversaire du crash, juste devant le vaisseau qui rouillait toujours dans le jardin parental.

Il eurent d'abord un fils, qu'ils appelèrent Johnny. Suivit bien plus tard de la petite Delphine.

2


C'était déjà l'anniversaire de Johnny. Il aurait aimé aller à l'université, mais en même temps il souhaitait épousé au plus vite sa meilleure amie de toujours la belle Ophélie Dainothan. Elle aussi passerait bientôt à l'age adulte et n'attendait qu'une chose quitter cette sinistre maison où elle avait atterri après le décès tragiques de ses parents.

3


Seulement une chose bizarre se produisit. Si Ophélie regardait toujours avec amour le bel homme qu'était devenu Johnny, lui de son côté porta peut d'intérêt a cette jeune fille qui fut si longtemps son amour. Il était certain de l'issue de sa vie, fondé une famille avec elle, mais là sur le moment il n'avait qu'une envie s'amuser.

4

Lou et TP9 était très fier de leur ainé, mais ça n'empêchait pas le père de famille de remettre toujours le même sujet sur le tapis: un bébé. Depuis la naissance de Delphine et surtout depuis qu'il était passé senior il voulait un bébé plus que tout.

Lou savait qu'il était trop tard pour elle, elle allait devenir senior dans peu de temps, elle était navrée de ne pouvoir donné ce plaisir a son mari, mais c'était ainsi, elle ne savait rien y changer.

5


Ophélie tenta a plusieurs reprise d'intéresser Johnny ce jour là, mais il venait de se découvrir un passion pour la danse, il écoutait a fond de la musique dans sa chambre et dansait, un peu n'importe comment sur celle ci. De dépit, la jeune fille décida de rentrer chez sa tante. Elle pensa qu'elle n'avait plus qu'a attendre son propre anniversaire afin d'attirer de nouveau l'attention de son Johnny.

6

-Il est temps pour Johnny de faire sa vie. Commença TP9.

-Oui je sais. Et comme c'est parti là mon chéri tu sera bien vite grand père je le sent bien.

-Elle est très mignonne la petite Ophélie. Ils nous feront d'adorables petits enfants j'en suis sur!

-Laisse leur quand même un peu de temps mon amour!

-le temps le temps... Ça passe si vite... regarde nous deux... J'aurai tant aimé avoir plus d'enfants.

-Je sais chéri, mais c'est ainsi, je suis désolée mais on ne sait rien y faire!

-Et bien... commença TP9

-Quoi?

-Sur ma planète, on a un breuvage qui rajeunit...

-Oui peut être sur ta planète mais ici y'en a pas.

-J'en ai peut être une bonbonne dans ma soucoupe.

-Quoi?

-Oui je n'y pensai plus, ça fait si longtemps!

-Tu rigole? Tu a une sorte d'elexir de jouvence dans ta soucoupe depuis toutes ces années?

-Je ne suis plus très sur. Et elle s'est peut être cassée sous le choc.

-Ha ben ça!

-J'irais voir demain si tu veux.

-Je ne sais pas TP.. je n'aime pas trop jouer avec des produits bizarre venu de je ne sais quelle planète.

-Ce n'est pas n'importe quelle planète! C'est la mienne!

7


-Allez ma petite grenouille verte! Ne fais pas cette tête!

-On pourrait adopter?

-TP! Non on en a déjà parlé.

-Oui et je trouve tes arguments bien peu convaincant!

-Gubre, ton fils est en age d'avoir des enfants, et nous de gâter ces enfants. Pouponner a notre age, non seulement c'est impossible mais complètement inconscient!

TP9 ne répondit pas et prit sa femme dans ses bras songeur.

-Je t'aime mon alien a moi.dit elle en se lovant contre lui.

-Moi aussi dit il. Moi aussi.

Posté par henel à 20:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

28 juillet 2008

Chimère jour 1

1

Olivia Chimère fut toujours une femme qui aimait les hommes et l'argent... Si l'homme était riche c'était encore mieux. Ses maris mourraient très vite après les noces. Et si beaucoup au début plaignaient cette pauvre femme n'ayant pas de chance, beaucoup se méfiait d'elle et trouvait cela étrange ce défilé de mari, suivit de défilé d'enterrement.

Elle n'avait qu'un fils, Hector, qui lui fut retiré assez rapidement par l'assistance sociale, mais malgrès tout elle avait gardé un contact avec ce fils qu'elle aimait plus que tout mais qui le montrait bien mal, en étant une mère autoritaire et froide.

Dernièrement sa soeur et son beau frère eurent un accident tragique qui fit de leur fille unique Ophélie une orpheline bien trop jeune.

Olivia qui en vieillissant regrettait de plus en plus de n'avoir pu élevé son propre fils, proposa d'accueillir la jeune adolescente et de lui donner le maximum.

2


-Tu rentre bien tôt ma belle!

-Oui tante. Johnny est assez occupé.

-Occupé? Mais a quoi donc?

-Devenir adulte rend idiot apparemment. Il m'a complètement ignoré toute la soirée.

-Les hommes sont des êtres étranges ma chérie. Tu l'apprendras bien assez vite!

3


-Je ne sais pas. Dit Ophélie. Je pense que je suis trop jeune pour me caser. J'aime Johnny mais j'ai peur. J'aimerais bien entré a l'université.

-Quoi? A l'université? Mais tu n'y pense pas ma chérie!!! Je ne suis plus toute jeune, il faut quelqu'un pour garder le manoir! Et j'espérai que toi et ton mari reprendrait le flambeau!

-Hors de question! Protesta la gamine. C'est trop sinistre ici!

-C'est la maison familiale! Tes parents et tes grand parents sont tous enterré ici! Tu ne peut pas les abandonné!

-Justement la nuit ça grouille de fantôme. Je me voit mal éleves des enfants ici! D'ailleurs ce n'est pas pour ça que on t'a enlèves la garde d'Hector?

-Que..? quoi..? Mais... Non!

-M'en fiche, mais non! Dès que je peut je me casse d'ici!

Et la jeune fille sorti en laissant sa tante choquée dans la cuisine.

4


Olivia, avait plus d'un tour dans son sac, et elle avait une idée pour obliger sa nièce a rester avec elle. Lui trouver un mari... Elle invita donc le représentant du club de jardinage.

Elle chaussa sur son nez une paire de lunette qu'elle avait ensorcelé peut de temps avant, car Olivia était un peu sorcière. Elle s'approcha de l'homme.

5

Elle s'approcha de l'homme, mais elle fut surprise par la réaction de celui ci: Ho marrant vos lunettes madame Chimére, et il touche les montures de celles ci. Le charme fut rompu et les lunettes disparurent.

-Sombre crétin! Marmona Olivia.

-Heu.. Pardon dit celui ci.

-Rien. Vous avez appréciez notre jardin?

-Et bien, c'est qu'il fait nuit et je n'ai pas vu grand chose... Je pourrais repasser demain si vous voulez? Avec mes collègues.

-Oui faites ça cher amis! Revenez demain!

Elle raccompagna l'homme a la porte. Et parti a la recherche de sa nièce.

6


Justement Ophélie était en grande conversation avec Lazlo Lalouche.

-Oui mon autre frère attend un bébé, ça peut paraitre incroyable mais c'est vrai!

-Pourquoi pas? Répliqua l'adolescente. Ici la nuit tombée, ça grouille de fantôme dans tout le coins.

-C'est vrai? J'en avais entendu parler, mais je n'ai jamais eu l'occasion d'en voir!

-Ha ben si ça vous intéresse suivez moi, vous allez être servis!

Lazlo suivit la jeune fille, un peu inquiet, mais il se disait que si une jeune fille pouvait vivre dans un manoir hanté, il n'y avait aucun danger à la suivre.

7

Cependant un spectacle bien étrange s'offrit a eux dans le jardin.

Lazlo reconnu tout de suite la faucheuse, il l'avait vue peu de temps avant quand elle était venue chercher son frère. Mais il avait pu le sauver.

Ophélie ne réalisa pas de suite que sa tante était en train de mourir.

8

Mais elle eu la bonne réaction, tout comme Lazlo l'avait fait avant elle , elle se mit a genoux et implora la pitié.

La faucheuse, accepta de jouer avec Ophélie.

Tout occupée a ne pas se trompé de main, elle ne fit pas attention au fantôme de son père qui passait a côté d'elle en murmurant « Ne fais pas ça »...

9


Elle eu raison de la mort. Et celle ci dépitée, ce n'était décidément pas son jour, se retourna et remis sur pied Olivia.

10

-Haaa! C'est trop géant cette sensation! Fit Olivia.

-Olivia? Fit la faucheuse. Tu connait notre pacte! Dit elle d'une voix lugubre.

-Notre pacte? Fit Olivia surprise. Puis comprenant...

Non! Tu ne peut pas faire ça!!! Elle est trop jeune!

Mais la faucheuse se retourna vers Ophélie qui venait de s'effondre a son tour.

11

-Ne fais pas ça! Implora Olivia. C'est encore un bébé!

-Olivia... Fit la voix d'outre tombe... Je t'ai rendu service bien des fois... Tu savais que si tu étais sauvée une autre personne prendrais ta place!

-Je t'en prie ne fais pas ça! Pense a notre fils!

-Le spectre se mit a rire... Un rire qui fit froid dans le dos a Olivia.

-Pour Hector je te donne une chance Olivia.

12

La faucheuse tendit ses mains a Olivia. Elle hésita...

Mais c'en était trop pour Lazlo. Il préféra s'en aller avant que la faucheuse ne décide de s'emparer de lui.

Olivia se décida.

13

Mais elle choisit mal.

-Désolée Olivia... Mais c'est ainsi! Elle part avec moi.

-Non.... sanglota la vielle femme.

14

-Hahaha! Fit le fantôme d'un ex mari d'Olivia.

Elle fut si surprise que son pauvre vieux coeur ne résista pas au choc, et elle s'effondra a nouveau.

15


Mais cette fois il n'y avait plus personne pour sauver la vielle femme.

16

La faucheuse se tourna vers Olivia dès qu'elle en eu terminé avec la pauvre Ophélie.

-Olivia.... J'avais oublié de te dire, c'était vraiment ton heure...

Et elle fit disparaitre le corps de la femme dans un rire sinistre qui se répercuta longtemps entre les tombe du cimetière familial.

17

Posté par henel à 17:58 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Les Troufion jour 1

1

Dans la famille Troufion, Buzz le père ne rigolai pas avec la discipline.Fils et petit fils de militaire, il était déjà général de l'armée de Zarbville.

Père de trois garçons il fut prit au dépourvu quand un beau jour, la police vint lui annoncer le décès de sa femme.

Elle l'avait quitté le jour même, et le taxi qui l'emmena a l'aéroport eu un accident qui lui couta la vie.

La version qu'il donna a ses fils sur la disparition de leur mère était qu'elle avait eu un accident.Il ne donna pas plus de détails estimant qu'ils n'avaient pas besoin d'en savoir plus. Tout comme dans l'armée, moins le civil en sait mieux il se porte.

2

L'ainé de ses fils Tank était de loin son préféré. Non pas qu'il n'aimait pas les deux plus jeunes, mais pour lui Tank était le seul capable de prendre la relève dans l'armée. C'était celui qui avait plus de caractère, et le seul des trois qui fesait les quatre volonté du général.

Robert, lui était plutôt un rêveur, jamais Buzz ne confierait une arme entre les mains de ce gamin, il ll le trouvait maladroit et il aurait selon lui été capable de se blesser lui même.

Quand au petit dernier Rénald, c'était le portrait craché de sa maman, et Buzz derrière sa carapace de militaire ne pouvait s'empêcher d'éprouver de la tendresse pour ce gamin.

3


Quand Buzz se retrouvais seul avec lui même, il ne pouvait s'empêcher de penser avec nostalgie à sa femme. Il adorais cette femme, il ne comprenait pas pourquoi elle avait décidé du jour au lendemain de les abandonner lui et ses fils.

Elle adorait les poissons, et ce jour là il avait décidé d'en remettre dans l'aquarium, vide depuis si longtemps.

4

-Ho! Papa! Tu as acheté des poissons! S'exclama Rénald. Qu'est ce qu'ils sont beaux!

5

-Tu aimes les poissons? Dit il a son fils.

-Oui, en fait j'aime bien tout les animaux!

-Bien. Tu est chargé de t'en occupés d'accord?

-Merci papa. Et le gamin voulu embrassé son père.

-Non Rénald! Je te l'ai déjà dit ! Pas de câlins! On est des hommes! Comporte toi comme tel!

6


La déception sur le regard de son fils lui serra le coeur. Mais pour lui c'était ainsi. Deux hommes ne s'embrassait pas. Même entre père et fils.

-Où sont tes frères? Aboya t'il plus qu'il ne demanda.

-Dehors papa. Dit doucement le petit garçon.

-Ha bien! J'espère que pour une fois ils font quelques chose de constructif ces deux là!

7

C'était loin d'être le cas.

Tank, n'aimais pas son frère. Pour lui ce n'était qu'un petit glandeur, un bon a rien.

Robert lui, avait de plus en plus de mal a gérer les crises que son frère et lui avaient. Il essayait de ne pas se battre, mais Tank le cherchait de plus en plus souvent, et de plus en plus violemment.

L'ainé savait qu'en cas de bagarre il remporterai haut la main la victoire, son frère n'ayant aucune force physique, et il se réjouissait a l'avance de mettre une correction, a cet abruti.

-Mais Tank arrête! Tu me fais mal!

-Ha oui? Dit Tank en poussant de plus belle son frère. Défend toi alors espèce de lopette!

-Fiche moi la paix!

Tank bouscula encore plus fort son frère. Alors tu réagis? Tu appelle papa? Maman n'est plus là pour protéger son bébé... Va falloir t'y faire!

8

-T'est vraiment lamentable Robert chéri... Dit Tank en voyant son frère se mettre a pleurer. Même Rénald il ne pleure pas aussi vite que toi!

-Tu ne t'en prend pas a Rénald d'accord! Réagit aussitôt Robert.

-Non... Le bébé blond j'y touche pas. J'ai bien assez avec toi... Rigola Tank en entrant dans la maison.

9

Quand Robert entra a son tour dans la maison, il surprit son frère en train de pleurer dans le salon.

Ha ben si papa le voyait, pensa t'il.

-Alors qui pleure comme un bébé maintenant?

-Casse toi! Dit Tank en essayant de se ressaisir.

10

-Qu'est ce qui se passe? Demanda Buzz en arrivant dans la pièce.

-J'en sais rien moi! Dit Robert en haussant les épaules.

-Vous vous êtes encore battu?

-Mais non! Essaya de se défendre Robert. Et puis c'est lui qui...

-SUFFIT! Gronda Buzz.

Ce qui arrêta  net Robert dans ses explications.

11

Le général avança d'un pas ferme vers son ainé.

Robert regarda son père se demandant ce qu'il allait faire. Il l'imagina faire un câlin a Tank et cela lui arracha un sourire. C'est une chose qui n'arriverait jamais, mais l'imaginer était drôle en soi.

12


-Tu arrête tout de suite ton cinéma Tank! Tu est ridicule.

-Pardon papa... Mais quand j'ai vu les poissons j'ai pensé a maman et...

-Ça suffit j'ai dit! Tu est un homme maintenant! Et un homme ne pleure pas! Même pour sa mère!

-Mais...

-Non! C'est un ordre. Tu te calme et tu arrête de te donner en spectacle a tes frères!

Et Buzz sorti sans un regard pour son fils.

Quand il entendit Robert ricaner dans son dos, Tank se retourna furieux et plongea sur lui.

13


-Tu as un problème la tapette?

-Moi non ,je ne suis pas en train de pleurer comme un bébé moi!

Tank s'apprêta a frapper, mais il suspendit son geste quand il vit son père.

-Tu ne paie rien pour attendre... siffla t'il a l'oreille de son frère.

-Les garçons. Dit Buzz je vais prendre une douche, Tank, tu téléphone a un taxi, nous allons en ville. Le frigo est vide et ça vous fera du bien de sortir un peu.

Robert, toi tu t'occupe de Rénald , veille a ce qu'il soit propre et présentable!

Exécution!

Et les garçons partirent chacun de leur côtés faire ce que leur père avait ordonné.

14


Une fois arrivé au centre commercial, Tank lâcha ses fils en leur recommandant de ne pas se donner en spectacle.

Les garçons se rendirent a la cafétéria manger un morceau. Robert n'en croyait pas ses yeux quand il vit son frère s'installer à la même table que Hector Cobaye. Si Buzz entrait maintenant et voyait son fils parler avec un homosexuel il ne donnait pas cher des fesses du frangin.

-Tu veux ma photo? Grogna Tank a l'adresse de Robert.

Robert ne répondit pas et alla s'installer a une table un peu plus loin tout en continuant d'observer son frère du coin de l'oeil.

15


-Qu'est ce qu'il y a ? Demanda Hector. T'est suicidaire que tu t'installe a ma table?

-Je voulais savoir si c'était vrai ce qu'on raconte.

-Et qu'est ce qu'on raconte?

-T'est le fils de la faucheuse?

-N'importe quoi!Ma mère vient de mourir et toi tu me lâche ça!

-Ta mère était une femme bizarre...On raconte qu'elle a tuer tout ses maris...Et qu'aucun de ceux ci n'était ton père... Ça interpelle.

Hector ne répondit pas. Lui même ne savait pas qui était son père. Et lui aussi avait entendu les rumeurs. Mais comment voulez vous vérifier ces on dits?

-De toute façon t'est pas normal à la base. Reprit Tank.

Hector resta muet face a ces insinuations.

-Comment un mec peut aimer un autre mec? Continua Tank, allant jusqu'au bout de sa provocation.

C'est contre nature!

Hector se leva doucement. Et dit au garçon: « C'est triste de voir que ton père t'ai élevés dans une étroitesse d'esprit ainsi »

-J'ai été élevés correctement moi! Dans ma famille!

Hector ne releva pas les paroles de l'adolescent. Il était plus navrés qu'autre chose du comportement de celui ci.

16


Pendant ce temps là Robert hésitait entre deux addons des sims2.. « Académie » ou « entre saison »?

-Moi je prendrais « entre saison » fit une voix derrière lui.

Il se retourna et reconnu Karelle une fille de son école, un peu plus âgée.

17


Il reposa le jeu et remercia la fille.

-De toute façon je n'ai pas assez d'argent pour me l'acheté.

-C'est dommage, c'est amusant. Tu est Robert c'est ça? Le frère de Tank?

-Oui exactement.

-Ha... Je m'en doutais! Ton frère n'est pas avec toi?

-Il traine dans le centre commercial, et j'aime autant qu'il ne soit pas trop prêt de moi.

-Il est mignon. Il a une petite amie?

-Mignon? Tank? Ne va pas lui dire ça! Dit qu'il est beau, viril ou tout ce que tu veux mais pas mignon, y'a rien de mignon chez lui!

C'est a ce moment là que Tank entra dans la boutique. Papa nous attend au taxi l'andouille!

Puis il remarqua avec qui son frère parlait.

Robert ne chipota pas et ne resta pas une minute de plus dans la boutique. Son père détestait attendre.

18

-Je te connais toi! Dit Tank à la fille.

-Je suis Karelle...On a histoire ensemble.

-Ha oui la fille du troisième rang!

Karelle fut flattée de voir que Tank savait où elle se plaçait en classe.

-Mon crétin de frère ne t'importunait pas au moins?

-Non pas du tout il est charmant.

-Ha oui charmant ça lui va comme un gant! Ricana Tank.

Bon faut qu'j'y aille. On se voit au cours lundi alors?

-Heu... Tank?

-Oui dit il en se retournant...

-Et bien.. Si tu veux m'appeler avant... Dit elle en lui tendant un morceau de papier avec un numéro de téléphone.

-Ha? Heu... Oui peut être dit il en prenant le papier.

19

-Mais qu'est ce qu'il fait ton frère bon sang?! S'énerva Buzz.

-Je crois qu'il drague. Dit mécaniquement Robert.

-Il drague? Une fille au moins? Parce que s'il pense que je ne l'ai pas vu taper la causette a Hector, il se fourre le doigt dans l'oeil!

-Oui papa, une fille. Une jolie black.

-Seigneur! Soupira Buzz...Il faut vraiment que j'aie une conversation avec lui moi!

Ha le voilà! C'est pas trop tôt! Dit il en le voyant arrivé.

20

Une fois à la maison, Tank se précipita sur le téléphone pour appeler Karelle. Robert parti se changer pour son travail de caissier en station service, et Buzz commença a préparer le repas.

Il essayait d'écouter discrètement la conversation de son fils, seulement il fut si distrait que la cuisinière prit feu.

Tank s'éloigna de l'incendie , imperturbable, continuant sa conversation comme si de rien n'était. Il savait que l'alarme alerterait les pompiers.

21

C'est une ravissante femme pompier qui arriva d'ailleurs. Buzz en fut bouleversé. Lui qui peut de temps avant critiquait son fils de s'intéressé a une fille de couleur, revit son jugement en découvrant la femme qui sauva sa cuisine.

22

-Je vous remercie mademoiselle! Sans vous je n'avais plus de maison!

-Il ne faut pas exagérer monsieur!

-Général... mais vous pouvez m'appelez monsieur si vous voulez!

-Général? Mes respects alors.

-Heu je ne suis pas si direct d'habitude, mais ça vous dirait un restaurant avec moi un de ces soirs?

-Pourquoi pas? Mais là je doit y aller, je ne peut pas m'attarder, un autre incendie peut se déclarer ailleurs.

Et elle laissa Buzz là. Il réalisa un peu tard qu'il ne savait même pas le nom de sa jolie pompier.

23

-Hé t'est qui toi! Demanda Tank en voyant un punk dans la salle de sport. Puis il reconnu son frère et éclata de rire.

-Robert? T'est tombé sur la tête? Tu veux que papa t'assassine? Non mais c'est quoi ce look débile?

24

-Attend fait voir! Dit il en s'approchant de son petit frère. Mais t'est maquillé en plus! C'est sur là je peut casser ma tirelire pour t'offrir une couronne mortuaire! Ricana Tank.

-Mêle toi de tes affaires Tank!

-Et quoi? Tu pense que tu me fait peur avec ton look d'homo?

-Ce n'est pas un look d'homo!

25

-Qu'est ce qui se passe encore ici? Demanda Buzz en arrivant? Qui est ce garçon?

Puis il eu un mouvement de recul en reconnaissant son fils.

26

-Robert! Mais t'est devenu cinglé?

-Non papa.

-Tu va me faire le plaisir d'aller raser cette crête tout de suite!

-Non général!

-Quoi? Tu ose désobéir?

-Oui général.

-Je n'aime pas ce ton moqueur Robert!

-Laisse moi faire papa! Intervint Tank.

27

-Quoi tu as un problème fils a papa? Dit Robert en poussant son frère.

-Non mais je rêve? Tu m'as poussé!

-Robert! Tu te calme! Gronda Buzz. Je ne sais pas ce qui se passe dans ta tête tout a coup mais tu te calme!

28

-J'en ai tout simplement marre que Tank soit le chouchou! T'en a que pour lui!

-C'est faux Robert! Mais tu est plus fragile, je doit en tenir compte.

-Tu vois? Dit Tank, même papa dit que tu est une tapette!

29

-Tu veux que je te prouve le contraire?

-C'est nouveau choupinou? Tu veux te battre???

30

-Robert sauta sur son frère et ils commencèrent a se taper dessus.

Buzz, ne savait plus quoi faire. C'est la première fois que ses fils se battaient ainsi! Finalement il les laissa faire. Ce n'était pas mauvais pour des garçons d'apprendre a se battre.

31


 

-Alors punkette? Faudrait te musclé un peu avant de jouer les gros dur!

-C'est bon, Tank... Dit Buzz. N'en rajoutes pas!

-Mais papa!

-Ça suffit! Tu a gagné. Maintenant tu vas te coucher.

Buzz tendit la main a Robert pour l'aider a se relever. Celui ci regarda son père surprit et prit la main de celui ci.

Il ne lâcha pas son fils et l'attira a lui pour lui glisser a l'oreille: Je suis fier de toi fiston, tu m'a enfin prouvé que tu avais des tripes!

Il le relâcha, et ordonna: Au lit!

Posté par henel à 21:08 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

30 juillet 2008

Les Katerinètes jour 1.

Lola Lalouche (alien aux cheveux noirs) Aspiration Argent. DLT: Devenir pirate de l'espace.

Seconde aspiration:Amour

Chloé Lalouche (alien rousse) Aspiration amour. DLT: Faire crac crac avec 20 sims différents.

Seconde aspiration:Argent.

Erica Pipette (blonde) Aspiration popularité. DLT: Avoir 20 amis proches simultanément.

Seconde aspiration:plaisir.

Carole Pomey (brune) Aspiration Argent. DLT: avoir 6 animaux au sommet de leur carrière.

Seconde aspiration: Fromage fondu.


1

 

Pour le commun des mortel avoir des jumeaux c'est déjà assez rare... Avoir un bébé alien aussi d'ailleurs... mais cumulé les deux est un fait plus qu'exceptionnel!

Et c'est ce qu'a fait Gérard Lalouche, au grand désespoir de se femme. Il mis au monde deux adorables petites filles qu'il prénomma: Lola et Chloé.

Comme Zarbville est petit, il est bon a noté que le polynésateur de ces bébés est TP9 Gubre.

2

Les deux petites filles furent élevées dans le respect de leur père, leur mère aimait a leur rappelé que peu d'homme avait eu la chance d'être choisit pour porté des bébés aliens.

3


 

Une fois adultes les deux soeurs décidèrent de vivre ensemble avec deux autres filles qu'elles connurent sur les bancs de la fac.

De nature sociable Lola s'entendait a merveille avec les deux autres filles contrairement a sa jumelle qui se disputa dès le premier jour avec Erica Pipette (la soeur de Lothaire). Ça commençait bien mal pour ces deux là.

4

Les premières personnes a venir leur souhaiter la bienvenue étaient Victor Lalouche et sa soeur Lou, ainsi que Circée Pipette, bien enceinte déjà...

Victor trouvait Erica bien a son goût, mais la jeune fille ne prêta aucune attention a cet homme un peu trop gros selon elle. Elle ne réalisa pas que Victor attendait un heureux événement, elle préférait de loin jouer aux échecs avec Lou.

5

Il n'y avait absolument rien a faire...Chloé malgré son aspiration amour, avait du mal a se faire aimé. Elle se disputait pour un rien. Même la pauvre Carole se fit attaquer sous le prétexte que selon Chloé elle trichait aux fléchettes.

6

Lola avait du mal, tandis qu'elle essayait de persuader Erica de ne pas faire sa valise, ça frisait la bagarre dans le salon.

7

Chloé avait toujours été un peu jalouse de sa soeur et de sa facilité a se faire des amies. Elle ne trouvait pas ça juste qu'elle ai les cheveux noir, alors qu'elle était rousse et mille autre petits détails insignifiants qui pour elle était de grande importance.

8


 

Les filles finirent tout de même par se mettre d'accord sur un point: il était temps d'aller faire un tour en ville et pourquoi pas essayer de se trouver un petit ami?

Elles prirent donc toutes les quatre le taxi qui les emmena sur la route de nulle part...

9

Peut être était il trop tard mais il n'y avait personne sur le terrain communautaire.

Chloé essaye de séduire son cousin éloigné, mais elle déchanta vite quand elle su qu'il s'était mis en couple avec Hector.

10

 

Les trois autres compères , discutèrent un moment entre elles tout en mangeant un hot dog, quand soudainement Carole réalisa qu'elle trouvait Lola plus que jolie.  Elle n'osa rien lui dire de son attirance mais resta le plus souvent possible près de la jeune femme espérant un geste de sa part.

Il se fesait tard. Les filles avaient perdu du temps a venir si tard ici, il n'y avait personne. Elles décidèrent donc de rentrer se coucher.

 

Posté par henel à 21:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 août 2008

Lours jour 1

Alphonse Lours: Aspiration argent, DLT gagner 100,000 simflouz

2eme aspiration: amour.


1

 

Quand Alphonse Lours décida de venir habiter a Zarbville c'était en connaissance de cause. Cette ville était en pleine extension, son petit doigt lui disait que si il devait faire fortune ce serait là et pas ailleurs. Bien sur il avait entendu parler que Zarville était une ville qui portait très bien son nom. Des chose bizarre s'y produisaient régulièrement. C'était une ville qui attirait beaucoup les aliens, et malgrès les rumeurs que les hommes étaient la cibles préférée de ceux ci, il décida malgrès tout de s'y installer. Et puis les aliens étaient vert... Et le vert c'est la couleur de l'argent.

Il venait a peine d'emménager et d'installer son magnifique flamand rose ramener de son voyage en Californie, qu'un plaisantin s'était déjà amuser à le faire tomber.

-Ho viens là mon petit canard... Si je tenait le malotru qui t'a fait ça!!!

2

-Voilààà. Maintenant comme je n'ai rien a faire je vais rester ici a te regarder et te surveiller. Je ne voudrais pas que l'on t'abime moi! Je t'ai payé assez cher!

Alphonse n'était pas un homme radin, il aimait les simflouz, mais aussi possédez les choses, et savoir que l'on pouvait abimer ses affaires le contrariait et le laissa songeur un moment.

-Et si j'installai un système d'alarme? Heu mwoui...Pour une simple statuette de flamand rose c'est peut être un peu exagérer... mais dès que j'ai un peu plus d'argent je trouverais une solution pour ne plus que l'on te shoote dedans...

3

C'est avec un air suspicieux qu'il observa une jeune adolescente habillée de jaune qui s'approcha de son flamand rose chéri.

Mais elle ne fit ni attention a l'homme , ni a cet objet banal qu'elle voyait dans presque toute les maisons, et déposa le journal. Elle s'en alla, toujours sans un mot et sans un regard derrière elle.

-Ha... Bon je vais me chercher un travail... Et en même temps je ne te quitte pas des yeux mon petit Feller.... (Feller comme F.R--> Flamand rose, et comme Rock Feller personnage célèbre de part sa fortune et icône de notre ami Alphonse)

Bon qu'il a t'il d'intéressant? Bah le premier conviendra tout a fait... Travail dans les jeux vidéo... ça doit bien payer ça si on trouve LE jeu...

4

De nouveau des gens! Pensa Alphonse en voyant arriver Lou et Lola Gubre et Victor Lalouche.

Mais ce n'était que quelque voisins venu lui souhaiter la bienvenue.

-Bonjour! Lui lança joyeusement Lola, toujours sociable comme a son habitude.

-Waw! Bonjour! Vous êtes une alien? Je viens a peine  d'arriver et je rencontre déjà une alien! Je ne savais pas que c'était aussi joli une alien!

Lola lui sourit, elle le trouvait amusant cet homme, et plutôt mignon.

-Je ne le suis qu'a demi, si vous voulez voir un vrai alien, demandez a Lou ici, son mari en est un.

Mais Alphonse ne quittait pas des yeux Lola, se désintéressant complètement des deux autres voisins.

5

-Je m'appelle Alphonse. Ça vous dirait de jouer a la balle?

-Moi c'est Lola. A la balle? C'est étonnant comme demande!

-C'est juste que j'aimerai bien rester prés de Feller, je viens d'arriver et on me la déjà renverser une fois....

-Feller?

-Oui mon flamand rose. C'est bête mais j'y tient.

Lola observa Lou et Victor en train de se parler tout bas.... Elle imaginait qu'ils se moquait du pauvre Alphonse, mais ils parlaient tout simplement de Lothaire.

6

Ils commencèrent a se lancer la balle, tout en continuant a faire connaissance, et Alphonse surveillant sa précieuse statue du coin de l'oeil, surtout depuis que les deux autres s'en étaient approchés un peu trop prés selon ses gouts.

-Alors vous faites quoi dans la vie? Demanda  Lola.

-Je viens de trouver un job dans les jeux vidéo.

-Ho chouette ça! Moi je n'ai pas encore trouver le travail de mes rêves. J'aimerai devenir pirate de l'espace.

-Génial... Avec votre patrimoine génétique ça ne devrait pas être trop compliqué.

Ils papotèrent ainsi pendant plus de trois heures sans se rendre compte que Lou et Victor s'en était allé. Lola et Alphonse se découvrait beaucoup de chose commune.

7

-Heu...Lola, je ne pensai pas qu'une chose ainsi pouvait arriver si vite... mais tu me plait vraiment beaucoup, et... Ce serait bien si on pouvait se revoir.

8

Elle ne prit même pas la peine de lui répondre. Maintenant qu'elle savait que son attirance était réciproque , elle l'attrapa et l'embrassa langoureusement.

Ils restèrent ainsi un bon moment, a s'embrasser, se draguer se câliner...

Finalement Alphonse avait complètement oublier son flamand rose et invita la jeune alien a l'intérieur de chez lui.

9

-Heu Lola... Tu va me prendre pour un débile, mais je doit te poser une question.

-Je t'écoute, dit elle avec un sourire.

-Je sais que on viens juste de se rencontrer... Mais, voilà... Je crois que là j'ai eu comme qui dirait le coup de foudre pour toi...Et... J'aimerais bien... Enfin... ce serait bien... Lola? Tu veux bien vivre avec moi?

 

10

-Je fais peut être une grosse bêtise! Mais mon coeur me crie oui!!!Alors je vais dire oui! Dit elle en l'enlaçant.

-J'adore ton coeur! C'est fou ça!

-Oui on est fou... Peut être que demain je partirais réalisant que c'est du n'importe quoi, mais je tente!

Et elle l'embrassa sur ces mots.

11

Un peu plus tard ils allèrent s'allonger sur le lit.

Alphonse avait du mal a réaliser que sur la même journée, il avait emménager dans une ville inconnue, trouver un nouveau travail, et une petite amie demi alien en plus!

-Dit moi Lola? Tu veux des enfants?

-Oui deux ce serait bien. Mais pas des jumeaux! J'ai une soeur jumelle et crois moi ce n'est pas toujours aussi bien qu'on le pense! Et toi?

-Moi? Oui, mais moi les bébés j'aime pas trop, j'aime bien quand ils sont un peu plus grands que l'on peut leur apprendre des choses, comme marcher ou parler.

-Ha mais c'est génial! Tu t'occupera de cette partie là alors si on a des enfants! Car moi je n'ai pas trop la patience!

12


Et c'est sur cette image que nous allons laisser nos deux tourtereaux...

Alphonse fait il une erreur de s'engager si vite avec la première venue? Ne vont ils pas trop vite?

A suivre...

Posté par henel à 16:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Berger jour 1

Claude Berger. Aspiration connaissance DLT génie du crime

2eme aspiration: amour.


1

 

Salut Je m'appelle Porthos. Vous pouvez me voir ici sur cette photo. Je suis avec mon maître et meilleur copain, Claude. Là il essaie de m'apprendre a rouler. Je ne voit pas d'intérêt a ça, mais j'ai fait l'effort d'essayer... Il est gentil Claude, et j'aime bien passé du temps avec lui.

Claude il est célibataire, son rêve c'est de devenir génie du crime... Un gentil garçon comme lui j'ai du mal... Mais bon moi mon rêve c'est d'avoir un bon os a manger... Chacun son truc.

2

Claude c'est un casanier... Ou plutôt un cabanier, vu la cabane trois pièces en bois qu'on habite.

Mais il est comme cela mon Claude... Du moment qu'il a une chaise sur laquelle s'assoir afin d'étudier ses livres il est content...

Des heures qu'ils passent a lire et étudier! Moi du moment que j'ai un bon nonos a ronger, même si il est en caoutchouc, je suis content.

J'ai une vie de chien... Mais une vie de chien c'est cool... Les humains sont bizarre d'utiliser cette expression pour dire que leur vie est nulle! Moi la mienne est super! J'ai a manger, a boire des caresses. Un super pote qui s'occupe bien de moi. Je n'ai pas a me plaindre!

3

Mais chose incroyable, mon Claude, il est parti quelques heures cet après midi, je ne sais pas où, il m'a laissé à la maison. Et il est revenu accompagné.

Une jolie femme. Marion Aabdi qu'elle s'appelle. Vraiment sympa. Pendant que mon Claude lui préparait un petit truc a manger , elle a jouer avec moi au lancer du bâton. Je l'aime bien celle là! Et je pense que mon Claude aussi. Il était tout fébrile quand il parlait avec elle. Que c'est lent quand deux humains sont attiré l'un vers l'autre! Nous les chiens...Quelques reniflage là où il faut et hop c'est parti mon kiki! On ne fais pas autant de cinéma!

4

Marion n'est pas restée longtemps. Mon Claude en a profiter pour faire un peu de rangement, il a prit une bonne douche , puis a été se coucher.

Comme a chaque fois j'ai veillé sur son sommeil. Je suis un bon chien.

Oui je dort avec mon maître, et c'est pour cela que je ne suis pas pressé de le voir se caser trop vite, car même si j'ai un bon panier confortable, rien ne vaut la compagnie de mon claude pour dormir.

5

Et puis on est si bien sur... ouaaaaaaaawh... le lit que ....

Rzzzzzzz....

Posté par henel à 16:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

23 août 2008

Fontaine jour 1

Grand mère: Corinne : Aspiration famille. DLT: Avoir 6 petits enfants
Père: Philippe: Aspiration amour. DLT: Devenir une célébrité de la cuisine.
Mère: Sabine: aspiration famille. DLT: devenir ultrasim.
David:Aspiration popularité. DLT: devenir Dieu du rock
Charlotte.
Thomas.

1


Philippe Fontaine en bon père de famille a décidé de venir s'installer a Zarbville afin que ses enfants puissent bénéficier de la joie de la campagne. Seulement la surprise c'est que Zarbville n'était pas située a la campagne mais  en plein désert.

Philippe: Mais oui maman je te promet! C'est ici notre maison!

Corinne: mais ce n'est pas possible! Tu t'est fait arnaqué!! Et mes économies???

Sabine: Allons belle maman, Phil a voulu le mieux pour nous et maintenant que l'on est ici autant s'adapter!

Philippe: Oui regarde maman les enfants s'amuse déjà!

2

L'arrivée de quelques voisins rassura Corinne, au moins ils ne s'étaient pas installé dans un coin désertique au niveau habitants.

 

David l'ainé des enfants, n'était pas très chaud au départ de quitté ses « potes » de la ville, mais quand il croisa Tina il tomba sous le charme.

3

Il est vrai que les voisins étaient assez bizarre, comme cet homme, Alphonse qui s'extasiait devant la poubelle en s'imaginant que c'était sa petite amie.

4

David n'avait jamais dragué de sa vie, et pour aborder la jeune fille il ne trouva qu'un seul moyen: la bombe a eau.

5

C'est dans un geste plein de précision qu'il lui lança le ballon dans la figure.

La pauvre Tina n'avais rien vu venir.

6

C'est dégoulinant qu'elle regarda le garçon qui attendait une réaction de la fille.

7


-Je  m'appelle Tina et toi? Dit elle en riant.

-David! David Fontaine!

-Fontaine? Je comprend mieux le coup de la balle a eau! Rigola t'elle.

Et voilà comment deux ado qui ne se connaissaient pas avant devinrent amis en très peu de temps!

8

Pendant que son grand frère draguait a l'extérieur la petite Charlotte tenait compagnie a Claude, pendant que sa maman mettait Thomas au lit.

Charlotte: Alors t'est pas marié?

Claude: Non pas encore, je vis avec mon chien.

Charlotte: Tu as un chien!!! C'est cool! Moi j'aimerais un chien! Mais papa il ne veux pas ,il dit qu'il a déjà assez de bouches a nourrir ainsi!

Claude: C'est mon meilleur ami, il s'appelle Porthos, mais c'est vrai que ça mange beaucoup un chien.

9

Sabine qui était institutrice avant sa grossesse, lisait le journal quand elle tomba sur une petite annonce de la police. Ils recrutaient, comme son plus grand rêve était de devenir Ultrasim, elle s'empressa de les contacter et c'est ainsi qu'elle devint agent de sécurité.

10

David lui trainait dans le salon avec Tina.

David: Dit moi Tina... Ça te dirait de sortir avec moi un de ces jours?

Tina: Oui, pourquoi pas t'est sympa comme mec, et puis j'adore ta famille, ta petite soeur est trop chou!

David:Ma soeur? ha... Bon.. Mais je pensai a un truc rien que nous deux tu vois... en ville par exemple.

Tina: Je te fais aller!J'avais comprit! C'est quand tu veux David!

David: Super... demain?

Tina: D'accord, après l'école! Mais là faut que je rentre, il se fait tard!

David: Je te raccompagne!

11


Et le soir quand Philippe rentra de son travail c'est une petite Charlotte surexcitée qui l'accueilli:

Charlotte: Papa! C'est génial ici! Moi je me suis fait un copain, il est grand mais il a un chien! Il m'a dit qu'il viendrait me le montrer un jour! Et puis David il a une petite amie! Et maman elle a trouvé un nouveau travail!

Philippe: Hola! Hola! Ma puce!!! Du calme! On va rentrer et tu vas me raconter ça calmement d'accord?

Puis se tournant vers son fils:

-David! Il est temps de laisser rentrer cette jeune fille! Demain il y a école!

Le garçon sourit a son père, il embrassa timidement Tina sur la joue et couru rejoindre sa famille a l'intérieur.

Posté par henel à 15:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]